Après avoir voyagé à travers 300 villes et 27 états brésiliens, la flamme olympique des Jeux de Rio est finalement arrivée, mercredi, à la cidade maravilhosa – la cité merveilleuse.

À lire: La flamme olympique se rapproche de la Cidade Maravilhosa

L’étape finale du voyage de la flamme a débuté en banlieue de la ville de Niterói, où elle est montée à bord d’un yacht. Ce bateau était conduit par sept médaillés olympiques provenant du Brésil, en direction d’une base navale historique à Rio. Le tout en traversant le rayonnant paysage de la baie de Guanabara.

Cette expédition rendait hommage au sport dans lequel le Brésil a remporté le plus de médailles aux Jeux olympiques; la voile.

Parmi l’équipage, on retrouvait Torben Grael, un champion olympique brésilien qui compte deux médailles d’or, une d’argent et deux autres de bronze à son palmarès. Ces décorations ont été obtenues à travers cinq Jeux olympiques, à partir de Los Angeles en 1984 jusqu’à Athènes en 2004.

À lire: Les six endroits préférés de Sarah Pavan à Rio

Après cette traversée, c’est le maire de Rio, Eduardo Paes, qui a pris la relève. Pendant ce séjour, l’immense torche a parcouru l’historique centre de la ville, visité le théâtre municipal et est montée à bord du système de train léger sur rail. Elle a fini son chemin dans la banlieue de Rio.

Jeudi, la flamme a visité les zones de Barra et de Deodoro, puis les quartiers de Ipanema et Copacabana, la plage Macumba et Praça Mauà. Cette étape était assurée par les champions de football Cafu, Carlos Alberto Parreira et Màrio Zagallo, ainsi que le surfer Rico Souza.

L’étape finale de la journée commençait par une visite à la merveille du monde moderne qu’est le Christ rédempteur. La flamme s’est ensuite rendue à l’archevêque de Rio et au mont du Pain de Sucre. Le dernier arrêt de la flamme était au stade Maracanã, où la cérémonie d’ouverture olympique aura lieu, vendredi soir.