Destination Rio est une série d’articles sur les espoirs olympiques d’Équipe Canada pour Rio 2016.

Le Québécois Antoine Valois-Fortier pourrait faire vivre un autre moment historique au Canada dès cet été en ayant la chance de devenir le plus prolifique judoka de la feuille d’érable.

Étant en ascension perpétuelle depuis les Jeux olympiques de Londres, où il a remporté la médaille de bronze, il ne vise rien de moins que l’or aux Jeux de Rio. Avec raison.

À LIRE : Antoine Valois-Fortier, tête d’affiche de l’équipe de judo à Rio

Antoine Valois-Fortier célèbre sa victoire face au Britannique Euan Burton lors des Jeux olympiques de Londres en 2012.

Antoine Valois-Fortier célèbre sa victoire face au Britannique Euan Burton aux des Jeux olympiques de Londres en 2012.

S’il accède à la plus haute marche du podium, l’élève de 26 ans dépasserait son maître, Nicolas Gill, et serait nommé le meilleur judoka canadien de l’histoire. Gill, 44 ans, est un médaillé d’argent aux Jeux de Sydney en 2000, et de bronze aux Jeux de Barcelone en 1992, en plus d’avoir participé aux Jeux d’Atlanta et d’Athènes. Comment faire pour avoir les connaissances et la confiance pour atteindre de tels exploits? C’est simple, puisque le quadruple olympien est l’entraîneur de l’équipe de judo. Sa passion et ses hautes attentes pour le sport qu’il pratique depuis plusieurs décennies se transmettent dans ses protégés et feront en sorte que le flambeau du judo canadien soit encore actif pour des années à venir.

Antoine_Nicolas

Antoine Valois-Fortier et Nicolas Gill lors d’un entraînement à l’Institut national du sport.

À LIRE : Les judokas canadiens, une meute de jeunes loups affamés

C’était il y a exactement quatre ans que Valois-Fortier a retrouvé l’élite du judo  alors qu’il en a surpris plus d’un en défaisant le champion olympique en titre, Elnur Mammadli et le vice-champion du monde de l’époque, Srdjan Mrvaljevic pour mettre la main sur le bronze à Londres 2012. Loin d’être un feu de paille, Antoine remportait deux ans plus tard la médaille d’argent aux Championnats du monde de 2014.

Seul l’avenir pourra dicter si Antoine Valois-Fortier réussira à renouer avec le podium olympique, mais une chose est sûre : ces exploits font de lui le leader incontesté d’un groupe de jeunes judokas qui iront à Rio avec le feu dans les yeux.

Les compétitions de judo se dérouleront du 6 au 12 août, à l’arène Carioca 2.