Porter les couleurs de son pays à la cérémonie d’ouverture officielle des Jeux olympiques représente un privilège et une fierté que très peu d’athlètes ressentiront au cours de leur carrière. Cet honneur requiert chez l’élu une notoriété et un leadership incontesté au sein de la communauté internationale.

Heureusement, ces qualités foisonnent au sein des athlètes d’Équipe Canada. Les porte-drapeaux de l’unifolié lors des derniers Jeux d’été témoignent de cette richesse nationale et font foie de toute la crédibilité canadienne sur la scène olympique.

Sydney 2000 – Caroline Brunet

Caroline Brunet et l''équipe

C’est Sydney qui a eu la chance d’accueillir les derniers Jeux olympiques du 20e siècle. Pour l’occasion, Équipe Canada avait délégué la kayakiste Caroline Brunet, médaillée d’argent aux précédents Jeux, afin d’être la porte-étendard de l’unifolié. Brunet dominait alors son sport au niveau international, comme en font foi ses 10 titres de championne du monde de 1993 à 2003. La kayakiste termine son illustre carrière avec une récolte de trois médailles olympiques et est intronisée au Temple de la renommé en 2010.

Athènes 2004 – Nicolas Gill

Nicolas Gill porte le drapeau canadien à la cérémonie d'ouverture des Jeux d'Athènes en 2004.

Nicolas Gill porte le drapeau canadien à la cérémonie d’ouverture des Jeux d’Athènes en 2004.

Nicolas Gill n’a rien à envier aux meilleurs judokas ayant pris part aux Jeux olympiques. Afin d’entamer les Jeux d’Athènes de 2004 avec panache, Équipe Canada en fit sa figure de proue et le nomma à la tête de sa délégation. Fort de deux médailles olympiques, Gill brandit fièrement les couleurs canadiennes au Stade olympique d’Athènes avec la ferme intention de répéter ses exploits. Le judoka dut malheureusement se contenter d’une 17e position dans la catégorie des mi-lourds.

Beijing 2008 – Adam van Koeverden

Adam Van Koeverden

Vraisemblablement l’un des plus grands olympiens que le Canada puisse se targuer d’avoir eu, Adam van Koeverden a assumé la lourde tâche de porte-drapeau lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Beijing en 2008. Véritable légende vivante, Koeverden s’est décoré à chacune de ses apparitions olympiques et s’est affiché en tant que leader incontesté au sein de la délégation canadienne. Athlète d’expérience, le kayakiste avait d’ailleurs rempli ce rôle lors de la cérémonie de clôture des précédents Jeux en vertu de ses deux performances magistrales au 1000 m (bronze) et 1500 m (or).

Londres 2012 – Simon Whitfield

OLY COC London 2012

À l’aube des Jeux de Londres en 2012, Simon Whitfield était le triathlonien le plus décoré de l’histoire des Jeux olympiques. Le choix de Whitfield comme porte-drapeau s’imposait donc par lui-même. Le Canadien prenait alors part à ses quatrièmes Jeux, un fait d’armes rarissime chez les triathloniens. Malgré qu’il ait dû se retirer de la compétition en raison d’un accident sur la portion de vélo, Whitfield remplit pleinement son rôle de porte-étendard avant de passer le flambeau à Christine Sinclair pour la cérémonie de clôture, elle qui avait transporté l’équipe canadienne de soccer à bout de bras en route vers une médaille de bronze.

Rio 2016 – Rosie MacLennan

À LIRE : Rosie MacLennan, porte-drapeau pour la cérémonie d’ouverture de Rio 2016

Rosie MacLennan lors du dévoilement du porte-drapeau à la Colline du parlement, le 21 juillet 2016 à Ottawa.

Rosie MacLennan lors du dévoilement du porte-drapeau à la Colline du parlement, le 21 juillet 2016 à Ottawa.

Rosie MacLennan rejoint maintenant ce groupe de légendes olympiques. La médaillée d’or en trampoline à Londres 2012 sera la première Canadienne à faire son entrée au Stade Maracanã le 5 août prochain lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Rio 2016.