Eugenie Bouchard et Vasek Pospisil connaissent tous deux d’excellents départs à leurs derniers tournois préparatoires avant le troisième Grand Chelem de la saison.

Bouchard a signé, mardi, sa deuxième victoire expéditive en autant de jours à Eastbourne alors que Vasek Pospisil nous a rappelé pourquoi il est le champion d’un Grand Chelem sur gazon (en double) en s’imposant de belle façon à Nottingham.

bouchard1

Eugenie Bouchard dans son match l’opposant à Varvara Lepchenko au tournoi international d’Eastbourne, le 20 juin 2016. (Photo: Tennis Canada)

La championne junior de Wimbledon en 2012 a montré la porte de sortie à la Roumaine Irina-Camelia Begu (27e sur le circuit de la WTA) par la marque de 6-3, 6-1 dans un match qui s’est terminé en moins d’une heure.

Dans ce match de deuxième tour, la Canadienne a réalisé quatre bris de service, dont trois dans la manche ultime, tout en conservant le sien. C’est la Eugenie qu’on voit jouer à Estbourne, au sud de Londres, qui avait été capable de hisser au cinquième rang mondial en 2014.

L’Athlète de 22 ans s’était départie de l’Américaine Varvara Lepchenko dans des circonstances similaires la veille (6-1, 6-2).

La Polonaise Agnieszka Radwanska avait eu le dessus sur la Canadienne en ronde des 64 des Internationaux d'Australie, en janvier 2016.(AP Photo/Vincent Thian)

La Polonaise Agnieszka Radwanska avait eu le dessus sur la Canadienne en ronde des 64 des Internationaux d’Australie, en janvier 2016.(AP Photo/Vincent Thian)

Eugenie Bouchard donne rendez-vous au prochain tour à celle qui l’avait écartée des Internationaux d’Australie en janvier dernier, la troisième raquette mondiale Agnieszka Radwanska.

Gageons que si la Canadienne réussit à dominer Radwanska, elle sera en excellente position pour changer la donne au All England Lawn Tennis and Croquet Club.

Vasek Pospisil au tournoi de Wimbledon de 2015 alors qu'il affrontait la vedette locale Andy Murray. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

Vasek Pospisil au tournoi de Wimbledon de 2015 alors qu’il affrontait la vedette locale Andy Murray. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

Plus au nord, à Nottingham, Vasek Pospisil a fait une entrée fracassante au dernier tournoi préparatoire avant Wimbledon en écartant le Bosnien Damir Dzumhur. Profitant d’un laissez-passer au premier tour, le Canadien a remporté six des sept jeux de la première manche.

Avec un bris en poche dès le début de la deuxième manche, Pospisil a gardé son avance jusqu’à la toute fin pour l’emporter 6-1, 6-4. Le Canadien n’a d’ailleurs laissé filer que quatre points sur ses premières balles de service (87 % de réussite).

À LIRE : Vasek Pospisil décroche son sixième titre en double à Rotterdam

Celui qui connaît aussi une carrière florissante en double avec l’Américain Jack Sock, croisera au prochain tour l’Américain Steve Johnson.

L’autre Canadien en action en simple à Nottingham, Frank Dancevic, a réussi à revenir de l’arrière pour remporter son match de deuxième tour contre le Kazakh Mikhail Kukushkin par la marque de 4-6, 7-6 (4) et 7-6 (2). Il affrontera l’Ukrainien Alexandr Dolgopolov au troisième tour.

En double, Daniel Nestor et son partenaire Dominic Inglot accèdent aux quarts de finale du tournoi après avoir battu Jonathan Erlich et Colin Fleming (7-6 [6] et 6-1).