Maintenant que l’annonce officielle est chose du passé, tous les espoirs sont permis pour la délégation canadienne de plongeon.

À LIRE : Six plongeurs canadiens feront le grand saut à Rio 2016

De nombreux athlètes les ont précédés et ont pavé la voie à ces artistes des airs qui prendront d’assaut les plateformes de Rio en août prochain. Coup d’oeil sur une partie du patrimoine canadien en plongeon.

Los Angeles 1984

Le Canada récolte sa première médaille d’or olympique en plongeon

À lire : Les 30 ans d’une victoire historique

Sylvie Bernier lors des Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles, aux États-Unis. (CP Photo/ COC/ Ted Grant)

Sylvie Bernier lors des Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles, aux États-Unis. (CP Photo/ COC/ Ted Grant)

Une page d’histoire s’est écrite aux Jeux d’été de Los Angeles en 1984. Grâce à un dernier plongeon frôlant la perfection au tremplin de 3 m, Sylvie Bernier devança les Américaines Kelly McCormick et Christina Seufert et montait ainsi sur la plus haute marche du podium en vertu d’une note de 530,70 points. Cet exploit de la Québécoise en sol américain permit au Canada de mettre la main sur sa première récompense dorée en plongeon de son histoire.

Atlanta 1996

Annie Pelletier réalise son rêve olympique

Les médaillées de l'épreuve du tremplin de 3 m aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996 : Fu Mingxia (Chine), Irina Lashko (Russie) et Annie Pelletier (Canada), le 31 juillet 1996. (AP Photo/Amy Sancetta)

Les médaillées de l’épreuve du tremplin de 3 m aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996 : Fu Mingxia (Chine), Irina Lashko (Russie) et Annie Pelletier (Canada), le 31 juillet 1996. (AP Photo/Amy Sancetta)

Annie Pelletier rêvait de monter sur le podium olympique depuis qu’elle a vu Nadia Comaneci remporter la médaille d’or aux Jeux de 1976 à Montréal. C’est en 1996 que son voeux s’est exhausé. Après un début de compétition difficile, elle effectua une remontée spectaculaire pour décrocher la médaille de bronze au plongeon de 3 m.

Athènes 2004 

Alexandre Despatie fait sa marque

Alexandre Despatie aux Jeux olympiques d'Athènes le 23 août 2004.(AP Photo/Elise Amendola)

Alexandre Despatie aux Jeux olympiques d’Athènes le 23 août 2004.(AP Photo/Elise Amendola)

Alexandre Despatie s’est fait connaître sur la scène internationale dès l’âge de 13 ans en remportant les Jeux du Commonwealth en 1998. Le Québécois fait ensuite sa première apparition aux Jeux de Sydney en 2000, où il termine quatrième au tremplin de 10 m. Quatre ans plus tard, à Athènes, Despatie a écrit une page d’histoire en devenant le premier plongeur canadien masculin à remporter une médaille olympique, soit l’argent au tremplin de 3 m. Il répétera l’exploit quatre ans plus tard à Beijing. À Londres en 2012, il a terminé en 11e place au tremplin de 3 m et à la 6e place au 3 mètres synchro avec son partenaire Reuben Ross.

De plus, Alexandre Despatie est le premier plongeur de l’histoire à avoir gagné le titre mondial dans les trois disciplines (2003 – 10 m, 2005 – 1 m, 2005 – 3 m). Il a remportéChampionnats du monde de 2005, il a remporté le titre au 1 m et au 3 m, en plus d’avoir remporté l’or au 10 mètre aux Championnats du monde de 2003 à Barcelone.

Londres 2012

Émilie Heymans devient quadruple médaillée olympique

Emilie Heymans au tremplin de 3 mètres lors des Jeux olympiques de Londres, le 3 août 2012. (AP Photo/Michael Sohn)

Emilie Heymans au tremplin de 3 mètres lors des Jeux olympiques de Londres, le 3 août 2012. (AP Photo/Michael Sohn)

L’athlète originaire de Montréal est l’olympienne la plus décorée en plongeon de l’histoire du Canada. D’abord gymnaste, la feuille de route légendaire de la Québécoise débute à ses premiers Jeux olympiques à Sidney en 2000, où elle et sa compatriote Anne Montminy ont remporté l’argent à la tour de 10 m. Heymans a poursuit sur sa lancée à Athènes 2004 où la plongeuse a raflé le bronze à la même épreuve, mais cette fois-ci avec Blythe Hartley. Lors des Jeux suivant, à Beijing, l’athlète a renoué avec la deuxième marche du podium, en solo à la plateforme de 10 m.

Emilie Heymans et Jennifer Abel célèbre leur médaille de bronze à Londres. 29 juillet 2012. THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

Emilie Heymans et Jennifer Abel célèbre leur médaille de bronze à Londres. 29 juillet 2012. THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

Heymans a ensuite permis à la jeune Jennifer Abel de goûter à son premier podium olympique alors que le tandem s’est emparé de la médaille de bronze au tremplin synchro de 3 m à Londres en 2012. Cette quatrième médaille en autant de Jeux fait de la Québécoise l’une des athlètes les plus décorées du pays, tous sports confondus.

Roseline Fillion et Meaghan Benfeito forment un tandem redoutable

Les médaillées de bronze Roseline Fillion et Meaghan Benfeito à la plateforme de 10 mètres aux Jeux de Londres. 31 juillet 2012. (AP Photo/Michael Sohn)

Les médaillées de bronze Roseline Fillion et Meaghan Benfeito à la plateforme de 10 mètres aux Jeux de Londres. 31 juillet 2012. (AP Photo/Michael Sohn)

La relève n’est certes pas négligeable avec Fillion et Benfeito. Aujourd’hui, âgées respectivement de 27 et 28 ans, ces deux spécialistes du tremplin, ont depuis leurs premiers Jeux olympiques en 2008, poursuivi la tradition de belle façon. Le duo s’est fait connaître en 2011 en remportant l’argent aux Jeux panaméricains pour ensuite remporter le bronze aux Jeux olympiques de Londres, en 2012. Le tandem a également remporté des médailles à trois éditions consécutives de la Coupe du monde de la FINA.

Les délégués canadiens pour les Jeux olympiques de Rio : Philippe Gagné, Pamela Ware, Roseline Filion, Meaghan Benfeito, Jennifer Abel, Vincent Riendeau.

Les délégués canadiens pour les Jeux olympiques de Rio : Philippe Gagné, Pamela Ware, Roseline Filion, Meaghan Benfeito, Jennifer Abel, Vincent Riendeau.

Somme toute, la table est mise pour la prochaine délégation canadienne, ou plutôt québécoise, de plongeon et la récolte risque d’être fort prometteuse.