Vous êtes-vous déjà demandé si vous pourriez être un olympien un jour? Pensez-vous pouvoir concourir sur la plus grande scène au monde? La Fondation olympique canadienne est déterminée à aider les jeunes Canadiens à découvrir s’ils ont ce qu’il faut et à les aider à réaliser leur potentiel.

Le mandat de la Fondation est de transformer le Canada par le pouvoir du sport. En collaboration avec RBC, CBC/Radio-Canada et le COC, la Fondation a mis sur pied le Camp des recrues RBC, une série d’événements régionaux où les représentants peuvent découvrir des athlètes ayant le potentiel de monter sur le podium olympique dans un sport qu’ils pourraient ne pas avoir envisagé.

rbc_toronto-13

Plus de 1 300 athlètes de partout au pays ont présenté leur candidature au Camp des recrues RBC en 2016, et 400 d’entre eux ont été retenus. Les tests se sont déroulés aux instituts de Vancouver, Toronto, Montréal et Halifax, membres du Réseau des instituts du sport olympique et paralympique du Canada.

Au camp, les athlètes eff ectuent une série d’exercices mesurant la vitesse, la puissance, la force et l’endurance devant des entraîneurs et dirigeants d’organismes provinciaux et nationaux de sport. Pour déterminer s’ils ont une capacité athlétique de haut niveau, on compare leurs résultats à des standards de performance. Le programme est destiné à des athlètes âgés de 14 à 25 ans présélectionnés.

« Pour que notre pays gagne, nous devons collaborer et partager nos exemples d’athlètes de haute performance de partout et de tous les sports », croit Kurt Innes, cycliste sur piste olympique et directeur de la détection de talent de l’Institut canadien du sport – Pacifi que. « Le programme de RBC propose aux jeunes de se présenter au camp, de tout donner et de faire la démonstration de leurs capacités athlétiques pour que nous les aidions à trouver le sport qui leur convient. »

RBC_Camp_Des_Recrues_008

Les meilleurs athlètes retenus sont Kieanna Stephens, Tania Bambi, Pierce Lepage et Peter Collier. Ils gagnent un voyage aux Jeux olympiques de 2016 à Rio, au Brésil, pour alimenter leur passion et se familiariser avec l’expérience olympique. Le Canada découvrira ces quatre athlètes prometteurs à l’émission En route vers les Jeux olympiques de Radio-Canada. Le groupe a atteint 43 des standards de niveau élite.

Suivez-les jusqu’aux Jeux!

En plus des quatre gagnants, une quarantaine d’athlètes pourraient être retenus pour passer d’autres tests. Ils pourraient alors être admissibles à une aide de RBC et aux programmes d’entraînement de haute performance des fédérations nationales de sport. Le soutien off ert comprend l’entraînement, l’équipement, la nutrition et d’autres ressources nécessaires à l’instauration d’un environnement d’entraînement quotidien propice au succès.

La possibilité de recevoir un soutien accru attire les frères Sean et Ryan McAnuff d’Oakville, en Ontario, qui ont participé au camp de Toronto. Les deux frères, de 18 et 21 ans respectivement, sont des joueurs compétitifs de crosse et des patineurs de vitesse sur courte piste. Ce n’est pas la première fois qu’ils changent de sport, et ils étaient très ouverts pendant le Camp des recrues RBC.

rbc_toronto-97

« C’était une expérience enrichissante. C’est super de rencontrer des athlètes de diff érents sports avec une seule mission : représenter le Canada aux Jeux olympiques », explique Sean. « Nous avons rencontré des joueurs de rugby, de hockey et de volleyball, des athlètes d’athlétisme et des rameurs, ajoute Ryan. C’est intéressant de voir les habiletés et les forces exigées par les sports. On peut vraiment distinguer les forces de chacun pendant les tests physiques du camp. » 

Ryan et Sean ont dépassé les standards au test sur vélo (bras/jambes), un exercice exigeant qui mesure l’endurance. Les résultats de ces tests sont pertinents pour l’aviron et le cyclisme.

« Nous n’avions jamais pensé à l’aviron. En voyant notre résultat, un des entraîneurs d’aviron est venu nous voir, et l’idée fait son chemin, dit Ryan. Je suis prêt à faire ce qu’il faut. Que ce soit en aviron, en bobsleigh, en skeleton ou dans un autre sport, je veux seulement faire de la compétition. »

« J’ai grandi en pratiquant plusieurs sports, et c’est une étape naturelle. Je ne ferme la porte à aucun sport pour mon avenir. »