Pour une troisième année consécutive, les Canadiennes ont dû baisser pavillon face à leurs irréductibles voisines du sud en final du Mondial de hockey féminin, lundi soir.

Et cette défaite fait d’autant plus mal puisque le seul but de la soirée a été réalisé à la 12e minute de jeu, en prolongation.

L'Américaine Alex Carpenter (25) marque le but gagnant contre les Canadiennes en prolongation du match de la médaille d'or au Mondial de hockey féminin, lw 4 avril 2016. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

L’Américaine Alex Carpenter (25) marque le but gagnant contre les Canadiennes en prolongation du match de la médaille d’or au Mondial de hockey féminin, lw 4 avril 2016. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

Après avoir perdu 3-1 contre les Américaines dans la phase de groupe il y a exactement une semaine, les Canadiennes comptaient bien prendre leur revanche en grande finale du tournoi mondial.

Depuis sa création en 1990, les deux superpuissances mondiales du hockey féminin se sont toujours donné rendez-vous en grande finale du Mondial féminin, avec une fiche de 10 à 7 en faveur du Canada.

Nourries par la foule partisane de Kamloops (C.-B.), les Canadiennes ont livré une chaude lutte à leurs éternelles rivales. Après 60 minutes de jeu, aucun but n’avait été marqué grâce à l’extraordinaire travail des deux gardiennes de but.

Peu de temps après le début de la prolongation, les Canadiennes se sont fait octroyer un avantage numérique après un accrochage à l’endroit de Nathalie Spooner dans un 1 contre 2. Les représentantes de l’unifolié n’ont toutefois pas été capables de concrétiser un but. Les Américaines ont aussi eu droit à l’avantage numérique, mais aucune chance de marquer n’a été saisie dans ce deux minutes.

Alex Carpenter célèbre son but gagnant effectué à 12 minutes et 30 secondes dans la première période de prolongation. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

Alex Carpenter célèbre son but gagnant effectué à 12 minutes et 30 secondes dans la première période de prolongation. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

C’est une fois de retour à 4 contre 4 que l’Américaine Alex Carpenter a profité d’une rondelle sautillante pour placer la rondelle derrière la gardienne canadienne Emerance Maschmeyer.

Cette dernière a effectué pas moins de 33 arrêts à sa première présence comme gardienne partante en finale d’un Championnat mondial de hockey féminin. La Canadienne de 21 ans a d’ailleurs été sacrée gardienne de but du tournoi, une reconnaissance amplement méritée.

Ce sont les Russes qui ont mis la main sur le bronze en défaisant les Finlandaises par la marque de 1-0 en tirs de barrage.