Équipe Canada | Site officiel de l'équipe olympique de 2018

Volants et balles : les objets sportifs les plus rapides

Lequel se déplace le plus vite : un moineau de badminton ou une balle de golf? Laquelle atteint la plus grande vitesse : une rondelle de hockey ou une balle de baseball?

En analysant les facteurs qui constituent « l’athlète parfait », nous nous arrêtons pour examiner les records existants pour les objets utilisés dans les sports les plus rapides au monde (classés par ordre de vitesse) :

Badminton – 493 km/h

Auriez-vous pensé qu’un moineau de badminton (un volant de son vrai nom) serait l’objet atteignant la plus grande vitesse en sport? Lors d’essais de nouvelles technologies pour les raquettes en 2013, le Malaisien Tan Boon Hoeng a établi un nouveau record du monde avec un smash de 493 km/h. Selon les Records du monde Guinness, la frappe la plus rapide enregistrée en compétition revient au Chinois Fu Haifeng qui a réussi un smash de 332 km/h lors de la Coupe Sudirman, en 2005. Si vous n’arrivez pas à croire les vitesses atteintes en badminton, regardez la deuxième vidéo ci-dessous.

Golf – 339,6 km/h

Plusieurs considèrent le golf comme un sport de paresseux, mais les meilleurs joueurs peuvent frapper la balle à des vitesses incroyables. Selon les Records du monde Guinness, la frappe la plus rapide a été effectuée par l’Américain Maurice Allen qui a enregistré un coup de 339,6 km/h en 2012 sur un simulateur de golf intérieur. Sur le circuit professionnel, Bubba Watson et Dustin Johnson ont tous les deux réussi des élans de 206 km/h, alors que le spécialiste des longues frappes, Jamie Sadlowski, a atteint 235 km/h.

Jaï alaï – 302 km/h

La pelote de jaï alaï est reconnue comme étant la balle la plus létale en sport. Sa dimension atteint les 3/4 d’une balle de baseball, et elle est plus dure qu’une balle de golf. Les meilleurs pratiquants de ce sport peuvent projeter la pelote à des vitesses supérieures à 300 km/h. C’est pourquoi les Records du monde Guinness ont nommé le jaï alaï comme étant le sport de balle le plus rapide au monde.

Squash – 281,6 km/h

Même si le squash se joue avec une balle creuse de caoutchouc, les meilleurs athlètes de ce sport peuvent y donner des vitesses incroyables. Dans la première vidéo ci-dessous, nous voyons l’Australien Cameron Pilley fracasser son propre record du monde lors de l’exécution de deux services atteignant 176 m/h (281,6 km/h). Dans la deuxième vidéo, son frère a décidé d’agir comme cible. Mauvaise décision!

Tennis – 263,4 km/h

Milos Raonic possède l’un des services les plus rapides du circuit de l’ATP. Toutefois, son service le plus rapide (249,9 km/h à la Coupe Rogers, en 2012) n’est que le 5e le plus rapide de tous les temps. L’Australien Samuel Groth a réussi un service de 263,4 km/h lors d’une épreuve Challenger en 2012, bien que l’ATP ne reconnaisse que les vitesses de service enregistrées lors des épreuves de l’ATP World Tour et de la Coupe Davis. Le Croate Ivo Karlovic a effectué le service le plus rapide reconnu par l’ATP, soit 251 km/h, lors de la Coupe Davis, en 2011.

Soccer – 210,8 km/h

Lorsque les meilleurs joueurs de soccer au monde peuvent prendre un bon élan avant de frapper le ballon, ils sont capables de communiquer beaucoup de puissance à leurs tirs. Cependant, ce n’est que tout récemment que la vitesse des tirs en soccer a été enregistrée. Le tir le plus rapide enregistré en compétition a été, selon plusieurs sources, un tir de 131 m/h (210,8 km/h) effectué par Ronny Heberson, en 2006.

Hockey – 183,7 km/h

Tous les amateurs de hockey peuvent confirmer que Zdeno Chara, un joueur de défense de 6 pieds 9 pouces, possède un puissant tir frappé. Ce dernier détient le record de la LNH pour le tir le plus rapide, ayant enregistré un tir de 108,8 mi/h (175,1 km/h) lors des épreuves d’habileté au match des étoiles de la LNH en 2012. Toutefois, en Russie, lors des épreuves d’habileté au match des étoiles de la KHL, le défenseur Alexander Ryazantsev a établi un nouveau record du monde avec une frappe de 114,1 mi/h (183,7 km/h).

Baseball – 174,0 km/h

Alors que des avancées spectaculaires ont été enregistrées dans les programmes de conditionnement physique et de force musculaire au cours des 40 dernières années, la vitesse à laquelle les lanceurs de baseball lancent la balle n’a pas augmenté. Bien que la technologie pour enregistrer la vitesse des lancers n’était pas au point, Nolan Ryan, membre du Temple de la renommée du baseball, a effectué, en 1974, le lancer le plus rapide jamais enregistré, soit 108,1 mi/h (174,0 km/h). Depuis lors, le lanceur de relève recrue des Reds de Cincinnati, Aroldis Chapman, est celui qui s’en est le plus rapproché avec un lancer de 105,1 mi/h (169,1 km/h), en 2010.

Cricket – 161,3 km/h

Malgré son peu de popularité en Amérique du Nord, le criquet est l’un des sports les plus suivis dans le monde. Les meilleurs lanceurs peuvent atteindre des vitesses similaires à celles des lanceurs de baseball. Le lancer le plus rapide d’une balle de cricket a été effectué par le Sud-Africain Shoaib Akhtar, en 2003, alors que l’un de ses lancers a atteint la vitesse de 161,3 km/h.

Tennis de table – 112,5 km/h

Communément appelé ping-pong, le tennis de table utilise une balle beaucoup plus légère que toutes celles des sports ci-dessus. Cependant, les meilleurs athlètes de ce sport peuvent néanmoins frapper la balle à des vitesses inouïes. Le Néo-Zélandais Mark Brandt détient le record pour le smash le plus rapide, avec une frappe de 112,5 km/h enregistrée lors de la première édition de la Compétition mondiale du smash le plus rapide. Les meilleurs joueurs de tennis de table peuvent également effectuer des services à des vitesses inouïes (voir la vidéo ci-dessous).