SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Les rois de la montagne : Bilodeau et Kingsbury se disputent la couronne olympique

Les rois de la montagne : Bilodeau et Kingsbury se disputent la couronne olympique

Par Callum Ng

Le Canada a de grands espoirs de médailles en bosses alors que le champion en titre, Alexandre Bilodeau, est nez à nez avec le jeune prodige de 21 ans Mikaël Kingsbury au parc des sports extrêmes Rosa Khutor.

Le premier médaillé d’or en sol canadien trône au sommet du classement de la Coupe du monde de ski acrobatique de la FIS, talonné par Kingsbury. Dans la catégorie des bosses, ils ont accumulé plus de points à eux deux que l’ensemble des cinq concurrents suivants.

Le duo a occupé les deux premières marches du podium de l’épreuve des bosses lors des six dernières Coupes du monde de la saison 2013-14 en plus des trois victoires précédentes d’Alexandre. Les trois premières victoires sont allées à Mikaël qui a aussi remporté les Championnats du monde de 2013 à la fin de la dernière saison.

Mikael Kingsbury

Mikaël Kingsbury à l’entrainement plus tôt cette semaine à Rosa Khutor

Selon Alexandre, c’est la compétition entre eux les deux skieurs qui explique leurs résultats exceptionnels. « C’est fantastique de faire partie d’une équipe aussi spéciale. On apprend des meilleurs et m’entraîner avec eux me pousse à m’améliorer tous les jours. À chaque course, nous voulons tous les deux avoir le meilleur temps, le plus gros saut et le degré de difficulté le plus élevé. Nous sommes très compétitifs, même à l’entraînement. C’est pour cette raison que nous sommes aussi bons et que nous montons tous les deux sur le podium. »

Lors de la Coupe du monde de Deer Valley au début du mois de janvier, Mikaël est monté sur la première marche du podium suivi d’Alexandre et de Marc-Antoine Gagnon de Terrebonne. Pour Gagnon, c’était une deuxième médaille en Coupe du monde. Ils ont apporté un foulard du Canada sur le podium et l’ont levé à bout de bras.

Tous les yeux sont maintenant tournés vers les Jeux olympiques et on veut voir si les deux Québécois domineront le podium de la plus grande scène du monde sportif.

Mikaël a connu une autre excellente saison. Il rate rarement le podium en Coupe du monde et il a engrangé 35 tops 3 depuis 2011. C’est une preuve de son talent, mais aussi que la détermination et la concentration nécessaire pour conserver sa constance pendant aussi longtemps sont motivées par quelque chose de plus grand. « C’est fou! J’en rêve (des Jeux olympiques) depuis les Jeux olympiques de 2002. Je suis fier de moi et de ce que j’ai accompli au cours des dernières années et surtout de monter sur le podium avec Alex et Marc. Il n’y a pas assez de mots pour décrire ce que ça fait. »

Le champion olympique de 2010 est bien en selle. S’il lui reste quoi que ce soit à accomplir, ses résultats et son attitude font la preuve qu’il a le podium des Jeux de 2014 dans sa mire. Ses trois victoires consécutives font la preuve qu’il est au sommet de son art au bon moment.

APTOPIX Sochi Olympics Freestyle Skiing

Bilodeau sait que son plus grand rival sera son compatriote Kingsbury

Alexandre aura cependant à affronter le champion du monde en titre de 2013 et les résultats des deux bosseurs sont annonciateurs d’une lutte féroce. « Sotchi sera le septième match entre Alex et moi. J’ai trois victoires, il en a trois. Je suis vraiment enthousiaste à l’idée de participer à mes premiers Jeux. Je suis ici pour avoir du plaisir et donner la meilleure performance de ma vie. Si j’y arrive, je serai satisfait du résultat. »

Si la rivalité est salutaire pour les deux bosseurs, elle l’est aussi pour les partisans de l’Équipe olympique canadienne. Les chances de voir monter deux de nos compatriotes sont excellentes. L’ordre dans lequel ils recevront leur médaille se jouera sur la neige russe.

QUI : Alexandre Bilodeau, Mikaël Kingsbury, Marc-Antoine Gagnon et Philippe Marquis

QUOI : Bosses masculines

QUAND : Le lundi 10 février. Les qualifications commencent à 9 h HNE / 6 h HNP

Voyez le parcours olympique de Mikaël Kingsbury

Enhanced by Zemanta

Par Callum Ng

Rédacteur et homme des médias. Rédacteur principal et producteur pour Olympique.ca. Rêveur, réalisateur et conteur. Découvrez ce qui vous passionne.

Identification Olympique

Sondage

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 27 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.