McMorris, Toutant, Parrot et O’Brien prêts à en mettre plein la vue

McMorris, Toutant, Parrot et O’Brien prêts à en mettre plein la vue

Par Callum Ng

C’est aujourd’hui que le slopestyle en surf des neiges fait son entrée aux Jeux olympiques d’hiver par la grande porte. Les athlètes sont en feu. Le slopestyle promet d’offrir des moments électriques ici à Sotchi, notamment grâce à la poignée de supervedettes canadiennes. C’est excitant.

Les Jeux olympiques ont fait connaissance avec la culture décontractée du surf des neiges en 1998 quand les épreuves acrobatiques comme la demi-lune ont été ajoutées au programme. Cette année, le Canada compte dans ses rangs de grandes figures du slopestyle. Cela fait deux ans que Mark McMorris gagne les X Games d’Aspen. Sébastien Toutant, lui, a gagné le titre à Aspen en 2011 en tant que recrue. Le Québécois Maxence Parrot est aussi à surveiller puisqu’il arrive à Sotchi avec le titre de Champion des X Games 2014 en Slopestyle.

Solide délégation masculine

Originaire de Regina, Mark McMorris a remporté à peu près toutes les compétitions de surf des neiges sur la planète. Il est associé à des dizaines de commanditaires et à une téléréalité. Mais il doit encore relever le défi de la plus grande scène sportive au monde qui le conduira sur les rails et les sauts du parc de Rosa Khutor. Cependant, il devra concourir à Sotchi avec une côte cassée. Même si il s’est infligé cette blessure à la fin du mois de janvier lors des X Games à Aspen, Mark McMorris se dit très excité face à l’épreuve inaugurale olympique.

McMorris, au centre, en entraînement mercredi le 5 février.

« L’ajout au programme olympique des Jeux d’hiver est une étape importante pour le slopestyle. Pour l’athlète en moi, c’est génial d’avoir la chance de participer à une compétition plus importante que toutes les compétitions de sports d’action », indiquait McMorris.

À LIRE : Le slopestyle sera-t-il le «Breaking Bad» de Sotchi 2014?

Sébastien Toutant saisit bien l’importance des Jeux olympiques. Si McMorris dit avoir ajouté quelques entraînements à son programme et améliorer son alimentation, le planchiste de 21 ans a dans sa manche une descente inédite spécialement conçue pour la Russie. « On veut tout donner à chaque compétition, mais les Jeux olympiques d’hiver ont lieu seulement une fois aux quatre ans et je veux y arriver mieux préparer. Je me suis entraîné davantage et j’ai participé à moins de compétitions pour arriver à Sotchi avec une descente que personne n’a jamais vue », dit-il.

Toutant, en compagnie de son coéquipier Charles Reid, en post-entrainement.

Le Québécois pense stratégie : « Les juges nous connaissent. Si on leur montre quelque chose de nouveau et qu’ils se disent “wow”, ils seront plus enclins à donner de meilleures notes. »

C’est récemment que Maxence Parrot est tombé dans la mire des analystes du slopestyle. Avant sa prestation aux X Games, on ne prédisait pas un podium pour le jeune de Cowansville. Pourtant, il est bel et bien dans la course. Ce dernier a su tirer avantage de la chute de McMorris sur la rampe lors des plus récents X Games. Y allant avec ses meilleurs trucs, Parrot a réussi à rafler deux médailles d’or à Aspen dont le titre de champion en slopestyle alors que les autres y sont allé avec des manœuvres plus retenues afin d’éviter des blessures juste avant Sotchi.

Canada Snowboard prépare ses athlètes à la journée d’aujourd’hui depuis un certain temps. « Avant même que ce soit annoncé, nous avons parlé avec Mark, Seb et Spencer de l’équipe nationale que nous voulions avoir. C’est un processus qui se déroule depuis trois ans », dit Leo Addington, entraîneur en chef de l’équipe acrobatique.

 « J’aimerais vraiment monter sur la plus haute marche du podium. C’est mon objectif numéro un. » – McMorris, à propos de Sotchi

Addington dit que l’approche désinvolte de l’équipe s’accorde néanmoins avec les Jeux, la paperasse, les réunions et la logistique. « L’attention des médias et la sécurité font une grosse différence. Aussi, les athlètes n’ont pas vraiment accès à leur famille et à leurs amis. Même aux X Games qui sont probablement la plus importante compétition de slopestyle et de demi-lune, on n’a qu’à stationner sa voiture près du parc et montrer son accréditation pour pouvoir s’élancer sur la piste. Les Jeux olympiques sont complètement différents. »

Une Championne du monde canadienne chez les femmes

La championne du monde de la FIS Spencer O’Brien pourra compter sur la présence de ses parents dans l’assistance lorsqu’elle portera les couleurs du Canada. « Pour moi, les Jeux olympiques sont synonymes de fierté. Je suis fière de mon pays, de moi et de ce que j’accomplis en surf des neiges. C’est un sport très individualiste où je représente rarement autre chose que moi-même et j’ai vraiment hâte de représenter le Canada et de faire partie d’une grosse équipe. »

Inquiétudes au sujet de la piste

À Sotchi, les organisateurs doutent de la sécurité du parcours de slopestyle. Le Norvégien et 3e au classement mondial Torstein Horgmo s’est fracturé la clavicule lors d’une descente d’entrainement plus tôt cette semaine. La star américaine des X Games Saun White caractérise la piste « d’intimidante ». En date de mercredi, Shaun White avait décidé de se retirer de l’épreuve de slopestyle. « Après discussions avec mon entourage, j’ai pris la décision de me concentrer sur ma mission de remporter une troisième médaille d’or consécutive dans l’épreuve de la demi-lune.», a dit White dans une entrevue.

Le moment est enfin arrivé. Les qualifications des épreuves masculines et féminines commencent aujourd’hui.

Par Callum Ng

Rédacteur et homme des médias. Rédacteur principal et producteur pour Olympique.ca. Rêveur, réalisateur et conteur. Découvrez ce qui vous passionne.

Club Olympique

Joignez-vous au Club olympique canadien, une communauté accessible sur toutes les plateformes, qui unit et récompense les partisans d’Équipe Canada, et c’est gratuit.

Gagnez des points, gagnez des primes et recevez des mises à jour par courriel sur votre Équipe olympique canadienne.

Sondage

Guide des sitesVoir tout

Guide des sites: Centre de volleyball de plage

Top des partisans d’Équipe Canada

Julien Lemay-Hardy

Niveau actuel

Légende

  • Total: 6515 points
  • Earned this week: 526 points

Martin Guay

Niveau actuel

Argent

  • Total: 4107 points
  • Earned this week: 696 points
  • Next Level: Or
  • Needed: 143 points

Al Redpath

Niveau actuel

Argent

  • Total: 3390 points
  • Earned this week: 3055 points
  • Next Level: Or
  • Needed: 860 points

Alain Senécal

Niveau actuel

Bronze

  • Total: 2633 points
  • Earned this week: 853 points
  • Next Level: Argent
  • Needed: 367 points

Audrey Morneau

Niveau actuel

Bronze

  • Total: 2130 points
  • Next Level: Argent
  • Needed: 870 points

Roxanne Chenard-rousseau

Niveau actuel

Étoile

  • Total: 1546 points
  • Next Level: Bronze
  • Needed: 454 points

Frédérik Côté

Niveau actuel

Étoile

  • Total: 1461 points
  • Next Level: Bronze
  • Needed: 539 points

Claire Martel

Niveau actuel

Étoile

  • Total: 1436 points
  • Earned this week: 468 points
  • Next Level: Bronze
  • Needed: 564 points

site Web par zync.ca | Programmed by Trew Knowledge | Propulsé parWordPress.com VIP

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 121 autres abonnés