SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Jeux olympiques d’hiver de 2022 : six villes candidates

Jeux olympiques d’hiver de 2022 : six villes candidates

Par Asif Hossain

Pendant que nous faisons le compte à rebours des Jeux de 2014 à Sotchi, certains pensent à plus long terme. Le Comité international olympique vient tout juste de dévoiler la liste des six villes candidates à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2022.

PyeongChang en Corée du Sud est la prochaine à organiser les Jeux olympiques d’hiver, en 2018, quatre ans avant Almaty au Kazakhstan, Beijing en Chine, Cracovie en Pologne, Lviv en Ukraine, Oslo en Norvège ou Stockholm en Suède.

Certaines villes se retireront de la course avant l’étape finale, et le CIO élira la ville hôte des Jeux de 2022 le 31 juillet 2015.

Voici un court portrait des six villes candidates.

Almaty, Kazakhstan

Almaty

C’est Borat Sagdiyev, le célèbre personnage de Sacha Baron Cohen, qui a fait découvrir la plus grande ville du Kazakhstan aux Occidentaux. La ville pose régulièrement sa candidature à l’organisation des Jeux d’hiver. Almaty a été éliminée au début du processus de sélection des Jeux olympiques d’hiver de 2014, mais présentera les Universiades d’hiver en 2017. Notamment grâce à sa capitale Astana, le Kazakhstan possède de nombreuses infrastructures pour accueillir les sports d’hiver traditionnels.

Beijing, Chine

Beijing

Hôte des Jeux de la XXIXe Olympiade en 2008, Beijing vise un doublé été-hiver en moins de 14 ans. Beijing s’associe à la ville de Zhangjiakou, réputée pour ses centres de ski, qui est située à moins de 200 kilomètres. L’autoroute Jingzhang relie les deux villes.

Cracovie, Pologne

Krakow

Cracovie propose elle aussi une candidature conjointe, mais entre deux pays. Cracovie est située dans le sud de la Pologne, non loin de la frontière de la Slovaquie. La ville slovaque de Jasna présenterait les épreuves de ski dans la chaîne de montagnes des Tatras. Si la candidature était retenue, ce serait la première fois que la Pologne ou la Slovaquie organiserait les Jeux olympiques.

Lviv, Ukraine

Lviv

La candidature ukrainienne propose un parc olympique très compact à Lviv où seraient présentés les sports sur glace et possiblement les épreuves de bobsleigh, de skeleton et de luge dans un nouveau centre de glisse. Les Jeux compacts ont de plus en plus la cote auprès du CIO. Les épreuves de ski de fond et de ski alpin se tiendraient à Tysovets et Volvovets, deux villes situées à moins de 200 kilomètres de Lviv.

Oslo, Norvège

Brassard, Jean-Luc Jean-Luc Brassard peut témoigner de la riche histoire olympique norvégienne ayant décrocher l’or en ski acrobatique à Lillehammer en 1994.

En accordant les Jeux de la XXXIIe Olympiade à Tokyo, le CIO a indiqué sa volonté de revisiter les villes avec une histoire et des infrastructures olympiques dans l’espoir de maintenir les coûts à un niveau raisonnable. Oslo a organisé les Jeux d’hiver de 1952, et 42 ans plus tard, Lillehammer (192 kilomètres au Nord) a accueilli les athlètes du monde entier. Les deux villes norvégiennes combineraient les installations existantes à des installations neuves pour les Jeux de 2022.

Stockholm, Suède

Are

La candidature de Stockholm est la plus intrigante en termes de distance entre les sites de compétitions. La majorité des épreuves se dérouleraient à Stockholm, mais les épreuves de ski alpin auraient lieu dans le célèbre village d’Are à 600 kilomètres de la capitale. Des vols reliant les deux villes régleraient les problèmes de transport. Les plus patients pourront également prendre le train et profiter du trajet de six heures pour se détendre.

Par Asif Hossain

Pour discuter de cette rubrique et parler d’autres nouvelles sportives, suivez-moi sur Twitter.

Moments canadiensTous les éléments

Plonger dans les livres des records

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.