L’athlète de canoë Mark Oldershaw fait du portage hors sentiers

L’athlète de canoë Mark Oldershaw fait du portage hors sentiers

Par Callum Ng

Le canoë est un vaisseau prisé des Canadiens. Notre pays abonde de lacs à explorer et de rivières à traverser. Vous vous rappelez les longs bateaux verts du camp d’été dotés d’un espace pour l’équipement et de pagaies en bois qui vous donnaient des ampoules?

Le médaillé olympique Mark Oldershaw concourt dans un tout autre type de canoë : il est bien différent de celui du camp d’été, mais c’est tout de même un canoë.

OLY COC London 2012
Mark Oldershaw manie une pagaie, beaucoup plus légère que les lourdes planches de bois de nos souvenirs. Si vous possédez l’immense force abdominale requise pour rester presque debout dans un canoë olympique, le mouvement de pagaie vous serait, à tout le moins, familier.

Alors, si le canoë est notre embarcation la plus classique et Mark Oldershaw est notre plus célèbre capitaine, qui de mieux placé pour participer à un événement mondial qui met en vedette une spécialité canadienne?

Le portage

La fin de semaine dernière, Mark Oldershaw a participé aux Championnats mondiaux de marathon de canoë à Copenhagen (Danemark) sur un parcours de 28,5 km qui comprenaient six portages.

Il a terminé au 7e rang avec un chrono de 2 heures, 10 minutes 38 secondes. Mãrton Kãvãr, de Hongrie, a remporté la course en 2 heures, 3 minutes 22 secondes.

Il s’agit d’une nouvelle distance pour Mark Oldershaw, dont l’expérience olympique porte plutôt sur les distances de compétitions qui ont lieu au printemps. « Je n’ai participé qu’à trois ou quatre courses, alors c’est encore assez nouveau pour moi. C’est idéal comme formation automnale. C’est à ce moment que nous atteignons la condition physique de base pour le reste de l’année », déclare-t-il.

Le marathon n’est pas une épreuve olympique, mais l’entraînement qu’il procure vaut son pesant d’or. La distance est près de 30 fois plus longue que celle de l’épreuve dans laquelle Mark Oldershaw a remporté sa médaille olympique, le C‑1, à Londres.

Mark Oldershaw
En plus de pagayer pendant plus de deux heures sur un genou, la course comporte un portage moderne. Oubliez ces images du canoë renversé et de la lente traversée des régions sauvages du Canada.

« C’est une course de 100 fois 200 m », explique l’athlète. « C’est un sprint effréné jusqu’au quai et un aspect du canoë qu’on ne voit pas dans les autres compétitions. Le segment de course peut vous faire gagner ou perdre l’épreuve. »

À l’image des colons qui portaient leurs embarcations sur la terre par nécessité, le portage du marathon comporte également un élément de camaraderie entre les concurrents.

worldsphotoPHOTO : Jan Noergaard

« Il y a beaucoup de collaboration. Il est vrai que l’arrivée au quai de tous ces grands groupes qui traînent leur canoë sur le sol peut sembler très amusante, mais les portages sont extrêmement éprouvants et nos jambes se fatiguent beaucoup. Chaque course comporte son lot d’abandons » fait remarquer Mark Oldershaw.

Trois des 17 athlètes présents à la ligne de départ samedi n’ont pas terminé la course, y compris le Canadien Jon Pike.

Ce n’est pas du tout le sprint auquel Mark Oldershaw est habitué, et l’athlète de 30 ans déploie tous les efforts nécessaires pour finir la course. « On ne cherche qu’à vaincre nos adversaires. Il nous faut composer avec les crampes et la déshydratation. Il y a toujours quelqu’un contre qui se mesurer. Toutefois, lorsque nous y sommes presque, tout ce que nous voulons, c’est de franchir la ligne d’arrivée. »

Quoique la course ne soit pas la spécialité de Mark Oldershaw et que le portage ne soit pas unique au Canada, ce grand pays se prête bien à cette manœuvre.

Et tout comme l’embarcation a ses connexions au Canadiana (les Allemands appellent familièrement un canoë un « Canada »), Mark Oldershaw s’est forgé une solide réputation à titre de maître de la discipline de notre pays.

EXPEDITION FEATURE 20110907 TOPIX

Par Callum Ng

Rédacteur et homme des médias. Rédacteur principal et producteur pour Olympique.ca. Rêveur, réalisateur et conteur. Découvrez ce qui vous passionne.

Club Olympique

Joignez-vous au Club olympique canadien, une communauté accessible sur toutes les plateformes, qui unit et récompense les partisans d’Équipe Canada, et c’est gratuit.

Gagnez des points, gagnez des primes et recevez des mises à jour par courriel sur votre Équipe olympique canadienne.

Sondage

Guide des sitesVoir tout

Guide des sites: Centre de volleyball de plage

Top des partisans d’Équipe Canada

Al Redpath

Niveau actuel

Légende

  • Total: 23765 points
  • Earned this week: 11235 points

Julien Lemay-Hardy

Niveau actuel

Légende

  • Total: 7452 points
  • Earned this week: 35 points

Martin Guay

Niveau actuel

Légende

  • Total: 6294 points
  • Earned this week: 134 points

Alain Senécal

Niveau actuel

Or

  • Total: 5933 points
  • Earned this week: 700 points
  • Next Level: Légende
  • Needed: 67 points

Claire Martel

Niveau actuel

Bronze

  • Total: 2696 points
  • Earned this week: 242 points
  • Next Level: Argent
  • Needed: 304 points

Laval Brassard

Niveau actuel

Bronze

  • Total: 2261 points
  • Earned this week: 258 points
  • Next Level: Argent
  • Needed: 739 points

Audrey Morneau

Niveau actuel

Bronze

  • Total: 2130 points
  • Next Level: Argent
  • Needed: 870 points

Roxanne Chenard-rousseau

Niveau actuel

Étoile

  • Total: 1546 points
  • Next Level: Bronze
  • Needed: 454 points

site Web par zync.ca | Programmed by Trew Knowledge | Propulsé parWordPress.com VIP

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 125 autres abonnés