SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Les patins de François-Louis Tremblay seront difficiles à remplacer

Les patins de François-Louis Tremblay seront difficiles à remplacer

Par Ben Stevenson
Gestionnaire, Contenu

Cinq médailles olympiques. Trois Jeux olympiques d’hiver. Leader stratégique. Champion.

Après que François-Louis Tremblay a officiellement accroché ses patins de courte piste aujourd’hui à l’occasion d’une annonce qui a eu lieu à l’Aréna Maurice-Richard, à Montréal, le Canada a désormais la difficile tâche de trouver quelqu’un pour prendre sa place.

À égalité avec son coéquipier de patinage de vitesse sur courte piste Marc Gagnon et le coureur Phil Edwards, et avec cinq médailles et trois participations olympiques, François-Louis Tremblay, originaire d’Alma (Québec), est au nombre des trois olympiens canadiens les plus décorés chez les hommes.

Mais ce n’est là que ce que l’on voit sur son c.v.

GUILMETTE-GAGNON-TURCOTTE-TREMBLAY

À Salt Lake City, il était le plus jeune membre de l’équipe masculine de patinage de vitesse sur courte piste. À Vancouver, il en était le plus vieux. Son expérience comme olympien a donné de la véritable substance au monde du patinage de vitesse sur courte piste du pays. Mais surtout, sa contribution comme coéquipier a jeté les bases en vue de l’obtention d’encore plus de réussites.

François-Louis Tremblay a été le dernier relayeur de l’équipe médaillée d’or de l’épreuve de relais 5 000 m à Vancouver, qui s’est servie de la désormais célèbre stratégie «Opération Cobra ». Cette stratégie lui a permis, en tant que relayeur, de profiter d’une période prolongée de repos avant de réaliser les deux derniers tours de la course.

Le moment a été magique pour le Canada.

François-Louis Tremblay avait remporté antérieurement la médaille d’argent aux épreuves de 500 m et de relais 5 000 m à Turin 2006, ainsi que l’or à l’épreuve de relais 5 000 m à Salt Lake City 2002.

L’avenir du Canada sur le terrain de jeu est désormais d’autant plus prometteur en raison de ce que François-Louis Tremblay a été en mesure d’accomplir au cours de sa carrière fantastique.

OLY MENS 500M SHORT TRACK

Par Ben Stevenson
Gestionnaire, Contenu

Gestionnaire de contenu pour Olympique.ca et fier défenseur du sport.

Moments canadiensTous les éléments

Plonger dans les livres des records

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.